Accueil » Actualités » Les SCPI plaisent toujours autant aux français

Les SCPI plaisent toujours autant aux français

La collecte globale enregistrée sur les SCPI (hors fiscale) s’est élevée à 5,2 Mds d’euros en 2016. Elle représente une croissance de 37% par rapport à 2015, confirmant le fort engouement des épargnants français pour cette classe d’actifs.

Majoritairement dans des bureaux

Près de 993 millions d’euros concernant les SCPI investies sur des immeubles de bureau, maintenant cette typologie d’actifs au 1er rang.
De plus, la collecte des SCPI de commerces et des SCPI diversifiées dont les investissements s’étendent de plus en plus vers l’Europe (en Allemagne notamment) connait une belle progression. Enfin, la collecte des SCPI spécialisées a doublé, avec plus de 200 millions d’euros engrangés en 2016.

immeuble

Pourquoi un tel engouement ?

Accessible

Ce véhicule fiscal est accessible, il suffit de 2 000€ pour acquérir des parts de SCPI. Il est donc possible de jouer la diversification en choisissant plusieurs SCPI, mais cela diminuera en même temps le rendement avec des frais de dossier pour chaque investissement.
Toutefois, comme il est possible de faire cet investissement à crédit, il sera possible de déduire ces frais et le poids des intérêts de vos revenus.
En période de taux bas, comme c’est le cas actuellement, le différentiel entre taux d’emprunt et taux de rendement présente de nombreux atours pour valoriser votre patrimoine.

Simple

Vous n’aurez à vous occuper de rien une fois le dossier finalisé, c’est la société de gestion qui sélectionnera les biens. Elle les achète, les met en location, les entretient, encaisse les loyers, gère les vacances locatives et les impayés… Les SCPI sont investies sur des actifs concrets et sont gérées sur le long terme, de façon à optimiser leurs perspectives de rendement et leur pérennité.
De votre côté, vous devrez tout de même vérifier les actions de la société de gestion pour éviter des dérives potentielles, mais aussi vous rendre aux assemblées générales. Il ne faut pas oublier l’appel à vigilance de l’AMF vis-à-vis de certaines SCPI.

Comment faire sa sélection de SCPI ?

Avant de se décider à investir, il est important de validé quelle classe d’actif vous correspond (psychologiquement, stratégiquement…) que cela soit seul ou avec un conseiller. De même, un calcul devra être fait entre investissement à crédit, en nu propriété ou via une assurance-vie.
Du côté des critères, vous pouvez consulter la liste fournie ici en 2015 : comment bien choisir sa SCPI qui est toujours d’actualité.
Sachez que ce placement est à long terme, qu’il est peu liquide et que la valeur des parts et que le rendement ne sont pas garanti. De plus les SCPI présentent aussi un risque de perte de capital.
Enfin, les revenus des SCPI détenues en direct sont soumis à l’impôt sur le revenu au titre de revenus fonciers.

Les SCPI présentent de nombreux atours pour l’investisseur particulier qui cherche à valoriser son patrimoine sur le long terme, grâce à un placement accessible et peu volatil. Certaines thématiques d’investissement, largement décorrélées des cycles économiques, présentent des perspectives de stabilité des rendements à long terme encore plus solides.